obligations légales installations électriques

Rédigé par inconnu - - Aucun commentaire

Les travaux d’électricité sont régis par la loi, et ce dans le but d’assurer la sécurité des biens et des personnes. Une installation électrique défaillante pourra s’avérer très dangereuse puisqu’elle est en capacité de causer un incendie mortel. Ce type d’accident domestique cause la mort d’environ 160 personnes chaque année en France. Les électriciens professionnels sont tous formés à ces différentes normes afin de proposer un travail de qualité répondant parfaitement aux obligations légales.

L’attestation de conformité émise par le Consuel

Le Consuel est une association française qui se charge de définir si une installation électrique est conforme aux règlementations en vigueur. Pour pouvoir avoir à cette attestation, l’électricien se chargera de remplir un formulaire officiel puis l’enverra au Consuel. Ce dernier s’occupera de faire les vérifications nécessaires dans un délai de trois semaines. Si tout est aux normes, la personne envoyée par le Consuel se chargera de remettre l’attestation de conformité, cette dernière est à remettre au fournisseur d’énergie choisi. Dans le cas contraire, si l’installation n’est pas aux normes, l’électricien devra revenir et faire les ajustements nécessaires pour que l’attestation soit délivrée.

L’incontournable norme NF C 15-100

Cette norme s’applique à toutes les maisons neuves ou bien en rénovation. Elle régit les installations électriques à basse tension, c’est-à-dire allant jusqu’à 1000 V. Elle a été mise en place par l’Union Technique de l’Électricité et impose un schéma d’installation pour l’établissement concerné. La norme oblige notamment à installer des gaines électriques afin de regrouper toutes les arrivées de courant, qu’il s’agisse de courants forts ou faibles. La norme précise également le nombre de prises minimums pour chacune des pièces d’une maison. Par exemple, six prises minimums seront nécessaires dans une cuisine contre quatre dans une chambre. Toutes ses règles ont été mises en place afin d’assurer au mieux la sécurité des personnes.

Le diagnostic électrique

Vous vendez votre maison ? Cette dernière a plus de 15 ans ? Sachez que depuis le 1er janvier 2009, vous êtes dans l’obligation de faire réaliser un diagnostic électrique. Ce processus est à faire par le vendeur et non par l’acheteur. Pour qu’il soit valide, le diagnostic doit dater de moins de trois ans. Il faudra donc être particulièrement vigilant au délai lorsque vous vendez votre bien immobilier. Pour faire votre diagnostic électrique, vous devez faire appel à un professionnel agrée comme votre électricien Paris 2.

En fonction du type d’installation, d’autres normes peuvent s’appliquer. Pour les enseignes à basse tension et l’alimentation en basse tension des enseignes à haute tension, il faudra prendre en compte la norme NR C 15-150-1. Pour les installations électriques à basse tension et les installations dans les locaux à usage médical, il s’agira de la norme NF C-15-121. Ces deux normes ne sont que des exemples parmi une longue liste. Avant d’entreprendre des travaux électriques, renseignez-vous au préalable sur les différentes réglementations à prendre en compte.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot eumd ? :